La réalité augmentée en classe ( Outils de M.Chardine )

Depuis quelques jours, j’expérimente l’utilisation de la réalité augmentée en classe à partir des outils développés par M.Chardine ( site web : http://mirage.ticedu.fr/ ).

Prise de vue issue du site de M.Chardine, en attendant mes propres photos.

Heureuse coïncidence, ma prise de conscience de l’existence de ces techniques a coïncidé avec des séances pour lesquelles les outils disponibles convenaient parfaitement :

  • L’air et  l’atmosphère en quatrième ( avec en extension l’atmosphère des autres planètes que la Terre et l’actualité toute récente de la météorite russe de Tcheliabinsk pour l’application « Système solaire » ).
  • Le chapitre consacré à la conduction dans les solides et les liquides en troisième pour l’application « Molécules simples« , une bonne occasion de revenir sur les définitions d’atome et de molécule.

Mes toutes premières impressions sur sur le concept :

C’est utilisable immédiatement, sans installation, ni effort : le plus simple dans un premier temps est d’utiliser un smartphone pour projeter les tags avant de les imprimer sur du bristol pour une utilisation plus souple.

L’effet « Wow » auprès des ados est étonnant, c’est l’occasion de fixer l’attention de tous sans exception. J’avais à cette occasion dans une de mes classes, pour la toute première fois, une primo arrivante s’exprimant avec difficulté en français, venant d’un pays très défavorisé. Entre le TBI et la réalité augmentée, j’ai senti beaucoup de perplexité chez elle.
Mettre la webcam sur la table d’un élève, y poser les tags et voir apparaître planètes ou  modèles moléculaires, pouvoir les manipuler est une expérience mobilisatrice pour les élèves.

Les adultes, non geeks, sont plus rétifs a priori, les mots ( mes mots ? ) ne suffisent pas toujours à susciter l’envie de voir. L’expérience quand elle est finalement vécue suscite l’enthousiasme mais aussi des interrogations, il faut alors expliquer le principe de fonctionnement, le mode de détection de l’orientation des tags. Les ados sont moins demandeurs d’explications techniques.

Certaines fonctions sont des killerapps, comme la possibilité de comparer à la volée la taille des astres sur une table d’élève, là, pédagogiquement on confine au sublime.

Voir sur le site de l’auteur : Mirage : La réalité augmentée sur le site de M.Chardine

FlashCross, générateur de mots croisés gratuit issu de DomoDidac 2

Pour télécharger FlashCross v0.91e ( gratuit, sans installation ) :
Voir par ici : la page de téléchargement du blog…

J’ai finalement pris la décision de vous proposer une version simplifiée du générateur de mots croisés de la nouvelle version de DomoDidac 2 ( v2.0 ) sous la forme d’un logiciel Freeware.

export_logo2_cdr_small

Logo de DomoDidac 2 (v2.0)

Ce générateur à destination des enseignants est rapide, efficace et très simple à utiliser. Il produit en un éclair des grilles beaucoup plus compactes que les logiciels gratuits que j’utilisais jusque là. Les sorties se font simplement par le presse-papiers sous différents formats textes ou graphiques.

Si les mots et leurs définitions sont disponibles dans un fichier texte, il permet de construire une grille en un seul geste,  un clic sans préliminaires complexes.

fc091c

Grille de 40 mots générée par FlashCross v0.91c

Il s’appelle donc FlashCross, la version v0.91e est stabilisée, je vous la livre.

FlashCross génère des grilles de mots croisés sur une base de 4 à 60 carreaux de côté ( dissymétrie possible dans cette limite de 4 à 60 carreaux ), intégrant jusqu’à 300 mots.

Voici le maximum de ce que peut faire FlashCross sur un ordinateur de bureau moyen ( une grille de 300 mots en 58 x 58 cases, calculée en 13 minutes ) , aller plus loin a-t-il de l’intérêt ? :

max_flashcross

Les limites du logiciel : 300 mots, 60 cases de côté

L’application communique avec les autres applications ( Word, Excel, PowerPoint… ) par le biais du presse-papiers, elle peut ainsi transmettre les grilles corrigées ou non, les définitions, corrigées ou non et la source des définitions.

Une chose est certaine, ce fut un réel plaisir que de développer FlashCross, je n’aime rien tant que construire un logiciel.

Pour télécharger FlashCross v0.91e ( gratuit, sans installation ) :
Voir par ici : la page de téléchargement du blog…